Blaugue à la Peek

11 août 2007

Faible.

Couv

C'est dingue ce qu'un rêve peut faire. J'ai rêvé qu'il y avait quelqu'un, là, tout contre moi, que j'me blotissais, quelqu'un à qui je faisais entièrement confiance.  J'ai tendu le bras, comme pour enlacer la personne tout en dormant mais il n'y avait que la surface rêche du coussin.. J'ai pleuré, pleuré, comme je ne l'avais pas fait depuis longtemps. Combien de temps que personne ne m'a serré dans ses bras ? Longtemps, très longtemps. 6 mois bientôt. J'veux dire quelqu'un qui me prendrais dans ses bras sans forcement vouloir me baiser par la suite, juste comme ça. J'rêve de pouvoir faire entièrement confiance à quelqu'un, de dire ce qui va mal sans devoir me retenir de craquer. Mais j'ai trop de fierté que pour pleurer devant n'importe qui, trop de fierté pour plein de chose. Ne jamais lâcher, être forte.

Posté par Peek à 15:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]


04 août 2007

A jamais : )

Juin 2007: terminé. Partie en coup de vent, sans dire au revoir, à l'heure où la plupart des étudiants étaient aux ambrassades pleins de niaiseries. La plupart revenait en septembre de toute façon, pas de quoi chialer, 2 mois c'est rien. Je suis partie en coup de vent, sans dire au revoir, sans rien, je ne reviendrai plus. Sur le chemin du retour des larmes coulaient, des larmes de joie, j'avais rarement été si heureuse. Quitter cette école/prison, quitter ces cons, quitter ces cours qui ne m'interressaient guère, à jamais.

Plus envie de revoir leur tête, mais je viendrai au rendez-vous à la grand place. Plus pour faire un pied de nez que de participer aux ambrassades collectives. Un pied de nez à ceux qui n'ont jamais cru que je réussirais, qui me disait stupide d'aller là bas. Quand vous serez caissiers, fonctionnaires voir même directeur d'entreprise, que vous serez déprimés, blasés, mariés je serai photographe et heureuse. Ca vous en bouchera en coin que cette petite conne de marginale ai réussi à faire de sa vie quelque chose de bien. J'aimerais rire à ce moment là, vraiment, mais j'me retiendrai, ma prof de 6ème primaire sera là, c'est l'organisatrice, et j'ai beaucoup trop de respect pour elle que pour gâcher son rendez-vous, je me contenterai de rire interieurement, fort, très fort..

Posté par Peek à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2007

Parce qu'encore aujourd'hui il y a toi

J'ai mis de l'encens, le premier venu, juste pour masquer l'odeur de cigarette qui empreigne ces murs. De l'encens à la rose, et en re-rentrant de la pièce tout est revenu, une odeur qui a fait remonter tout ces souvenirs à la surface. Tu te souviens ? C'était cette odeur qui impregnait ma chambre toutes les fois où tu es venu, je ne mettais cet encens que lorsque tu venais, c'était le seul dont tu aimais l'odeur, c'était cette odeur qui berçait nos amour, tu sais, j'ai pas fait exprès de remettre celui-là, j'aurais préféré ne jamais devoir me rappeller ce qui s'est passé, j'aurais préféré rester dans mon dégout envers toi. Mais encore cinq mois après c'est toutes ces choses de la vie quotidienne qui font que j'me souviens...Et qui font que ton absence m'est insupportable.

erg


Photo: 20 janvier 2007: Heureuse, avec toi.

Posté par Peek à 21:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Parce qu'il faut un début à tout.

Nouveau blog, encore oui. Besoin d'un renouveau, d'un renouveau en tout, envie de changer, changer pour effacer ces derniers mois. Nouvelle coiffure, nouvelle déco, nouveau parfum, nouveau blog aussi.

Beaucoup d'écrits sûrement, quelques photos aussi. Une sorte de journal intime, un grand bordel de mots.

Posté par Peek à 21:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]